Notre histoire

Le domaine Krust est une exploitation familiale qui se transmet de père en fils depuis plus d’un siècle. C’est Joseph Krust qui prend les rennes du Domaine en 1929 en se mariant à Rose Nass alors propriétaire de la petite ferme existante. Joseph, héritier d’une lignée d’agriculteurs, laissa le soin à ses frères d’exploiter les terres familiales et choisit de tout recommencer à Berrwiller (il emmena avec lui deux chevaux, une charrette, une charrue et deux vaches).


« Commence alors une fabuleuse expansion »

Grâce au rachat des terres avoisinantes ainsi que la constitution d’un troupeau de vaches laitières de race Montbéliarde.

Au courant de l’été 1938, la ferme est presque totalement détruite lors d’un terrible incendie, Joseph est alors contraint de vendre ses terres situées sur la commune d’Aspach à ses frères afin de reconstruire le corps de ferme que nous connaissons aujourd’hui.

Le fils de Joseph, Bernard avec le soutient de sa soeur Marie-Louise, s’installe sur le domaine en 1950 à son retour de service militaire et se marie à Célestine Schmidt elle-même fille d’agriculteurs exploitants à Berrwiller.

Bernard et Joseph développent alors ensemble l’élevage de vaches Montbéliardes jusqu’à constituer un troupeau qui fera la fierté de tout un village et d’une région en remportant de nombreux prix dont le célèbre concours général du salon international de Paris.


« Intervient alors un changement radical »

En 1979, c’est le fils de Bernard, Fernand et son épouse Pascale qui s’installent à leur tour sur le domaine. Intervient alors un changement radical lorsque Pascale et Fernand décident de reconvertir l’ensemble de l’exploitation en Agriculture Biologique et Biodynamique. Suivent alors des années difficiles car les rendements en céréales et en lait chutent de façon importante.

En 1993, Pascale et Fernand décident d’installer un moulin à céréales sur le domaine afin de répondre à la demande en farine d’une nouvelle boulangerie qui voit le jour à Orbey et qui se nomme Turlupain. Le développement de cette activité permet aux jeunes agriculteurs de mûrir de nouveaux projets et c’est en 1999 que le domaine prend un nouveau virage.


« De nouveaux projets pour l’avenir du domaine »

La création d’une fromagerie en 2000 et l’abandon des vaches Montbéliardes au profit de la race Jersiaise (originaire de l’île de Jersay) dont le lait présente des caractéristiques plus propice à la transformation.

En 2013 Fernand décide de quitter le domaine. C’est donc Thomas & Hélène qui viennent prêter main forte à leur mère Pascale et à leurs grands-parents.

Afin que jamais ne s’arrête cette volonté de faire vivre notre ferme de génération en génération.